Sainte-Terre

mercredi 28 octobre 2020

Lavagnac - Ste Terre

Randonnée du 25 07 2018



Départ de Lavagnac (commune de Ste-Terre), parking du Jardin de la Lamproie, puis traversée du joli hameau dudit Lavagnac, pour suivre ensuite la Dordogne. Nous admirons les maisons de pierre de styles plus variés que dans les terres, avec des jardins d’agrément très fournis et très colorés. La proximité de la rivière influence nettement le paysage et l’habitat. Nous pouvons également admirer le coteau sur l’autre rive : c’est la commune de Cabara.
Au niveau cultural, nous longeons des vignes (avec des attaques conséquentes de mildiou) et aussi des cultures de maïs souvent irriguées. Arrivés à Merlande (commune de Vignonet) nous quittons les bords de rivière pour nous diriger vers le sympathique hameau de Dartus, puis la Vergne et les étangs de Brondeau où après un cheminement dans les vignes, nous retrouvons fraîcheur et ombre.
Un obstacle imprévu nous oblige à rechercher une nouvelle voie et à rentrer plus directement que prévu, en court-circuitant le bourg de Ste-Terre : nous avons fait 11km.


Église de St-Jean de Blaignac



La Dordogne près de Lavagnac


{}

L’église de St Jean de Blaignac est un édifice roman construit sur un site antique réoccupé par une nécropole mérovingienne. Remanié au 13e siècle (façade terminée par un mur-pignon et murs gouttereaux de la nef). Au début du 16e siècle, le chevet est reconstruit et percé de baies flamboyantes. L’église fut fortifiée durant les guerres de Religion. La sacristie date de 1653. Derrière le grand retable se trouvent cachés les aménagements de la partie gothique : décor ouvragé du chevet et décor peint de la fin du 15e siècle.


Château de Blagnac à Cabara


Petite histoire de Cabara ... ➨



Port de Vignonet

Le château de Blaignac ou Blagnac, est mentionné dès le XIIIe siècle, après avoir appartenu aux seigneurs de Blaignac et de Rauzan au Moyen-Âge. Il passe aux Jaubert de Barrault en 1628. Les deux frères Jaubert de Barrault, Antoine et Jean, décident de remplacer la forteresse médiévale par un château, selon la mode de l’époque, il comprenait un pavillon d’entrée couvert d’un dôme en ardoise surmonté d’un lanternon. Sous la Révolution, vendu comme bien national le château est en partie rasé en 1791. Au XIXe siècle il est reconstruit avec un corps de logis flanqué de deux pavillons carrés à deux niveaux et surmontés en partie par un troisième formant une tour. Dressé sur le coteau dominant la Dordogne, le château domine aujourd’hui la petite cité de Cabara.


St Émilion à l’horizon




Vignonet (576 vinitais-ses et 415 ha) est une commune située sur le bord d’une boucle de la Dordogne, faisant partie de la juridiction et de l’appellation de Saint-Émilion.
Le port de Vignonet est au lieu-dit La Cale depuis au moins le début du XVIIe siècle. Parmi les marchandises débarquées ou embarquées figurent les pierres. Un chargement de pierre de Saint-Émilion est attesté en janvier 1620 pour la construction de l’Hôtel Pichon, cours de l’intendance à Bordeaux. Des travaux d’amélioration pour faciliter le débarquement sur les pavés de La Cale des marchandises, furent réalisés en 1929. Le port de Vignonet est un point de vue panoramique exceptionnel sur le demi-cercle que décrit la rivière dans ce paysage.
L’Église Saint-Brice fut construite au XIIe siècle. Son entrée est précédée d’un porche ou ballet autrefois fréquents dans les églises du sud-ouest. La façade est quant à elle formée d’un mur clocher. Cette église possède plusieurs éléments romans. En 1854, la nef et le sanctuaire sont voûtés en briques et plâtres. Semblable à la nef de l’église de Saint-Terre, des peintures à fresques décorent le sanctuaire et sa voûte. L’Église abrite un retable du XVIIe siècle.
La distillerie industrielle, fut lancée en 1940 par un producteur artisanal de liqueur. Les marcs de raisins et autres lies de vin y sont traités.



Étang de Brondeau




Documents joints

PDF - 13.7 ko

Commentaires