Le Fouilloux

mercredi 28 octobre 2020

Randonnée du 11 03 2020

Le Fouilloux par Révignac




Randonnée de 11,5 km au départ de Cottières, nous longeons la limite Le Fouilloux – Montguyon et également la ligne LGV, en passant par le hameau du Petit-Gât et traversant bois et prairies. Nous atteignons Le Curé (le hameau !) puis la chapelle de Révignac. Ensuite Couprie, Lampiat, Moreau et retour à nos voitures. Toujours des prés et des bois et de petits hameaux.

Aux abords du hameau de Révignac



Chapelle de Révignac



La chapelle publique de Révignac : elle a été bénie le 11 novembre 1763 sous l’invocation de Saint Louis. Elle semble remonter au XI siècle. L’extérieur et l’intérieur de la chapelle sont d’une grande simplicité. Elle est entourée d’un cimetière.L’époque romane cohabite avec le XIXe et le XXe siècle. Une partie des travaux de l’église avait été financée par une célébrité locale, le duc Decazes, qui a reçu, en remerciement de ses dons, la chapelle de Revignac.
Élie Decazes possédait au Gibeau, un château bâti en 1818 et détruit dans un incendie en 1916. Il ne subsista que les dépendances du château nommées "Annexe de Remonte" qui ont accueilli en 1847, une garnison de 40 soldats avec à sa tête un capitaine vétérinaire, pour s’occuper de 300 chevaux destinés à la cavalerie et à la formation des futurs cavaliers. Il subsiste le château d’eau qui, par un réseau de tuyaux en plomb alimentait les écuries et l’infirmerie du château.
Elie Decazes possédait également 400 hectares de terres autour du Fouilloux et sur Boscamnant, Saint-Aigulin, Saint-Pierre-du-Palais et Saint-Martin-de-Coux. Il s’était fixé pour mission de développer de nouveaux modes de production sur ces terres dites « incultes » du Sud Saintonge. Grâce à lui, les foires du Gibeau ont été instaurées et il a permis le désenclavement du secteur par la création de la départementale actuelle.

Commentaires

Navigation